Jean Guyon

[Conférence du 15 novembre 2006 : Naissance d’une chrétienté en Provence ]

Jean Guyon est né à Marseille le 15 janvier 1945. Après des études secondaires au Lycée Thiers, il a été successivement élève à l’École normale supérieure (1965-1970) ; agrégé d’histoire (1969) ; diplômé de l’École pratique des Hautes-Études (1972) ; membre de l’École française de Rome (1972-1975).

Entré au CNRS en 1975, il a soutenu en 1984 à l’Université de Provence une thèse de doctorat d’État préparée sous la direction de P.-A. Février sur le thème Études sur les catacombes romaines – L’exemple du cimetière « Aux deux Lauriers » sur la via Labicana à Rome. Il est actuellement rattaché en qualité de directeur de recherche au Centre Camille Jullian de la Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme d’Aix-en-Provence.

Ses travaux portent sur l’archéologie et l’histoire urbaines ; sur l’histoire et l’archéologie de l’Antiquité tardive et spécialement sur l’archéologie chrétienne. Ses principaux chantiers de fouille ont été la catacombe « Ad duas lauros » à Rome ; les basiliques chrétiennes d’Haïdra (Tunisie), Sirmium et Caricin Grad (Serbie) ; la cathédrale et la cour de l’archevêché à Aix-en-Provence, le baptistère de Saint-Maximin, la basilique chrétienne de Saint-Bertrand-de-Comminges (Haute-Garonne). Il a publié plus de 200 articles ou ouvrages.

Membre du Conseil national de la recherche archéologique du Ministère de la Culture, il est également Commissaire de la Pontificia Commissione di Archeologia Sacra et membre correspondant de la Pontificia Accademia romana di archeologia.

Principaux ouvrages :

    • Le cimetière « Aux deux Lauriers », recherches sur les catacombes romaines, B.E.F.A.R., fasc. 264 ; coll. Roma
    • Aix-en-Provence (en collaboration avec Ph. Bernardi, N. Coulet, N. Nin et L. Rivet), collection des Documents d’évaluation du patrimoine archéologique des villes de France, Paris, 1994, 187 p.
    • Saint-Bertrand-de-Comminges, Guides archéologiques de la France, n° 33, Paris, 1996 (en collaboration avec les autres fouilleurs du site).
    • Atlas topographique des villes de Gaule méridionale, I. Aix-en-Provence (en collaboration avec N. Nin, L. Rivet et S. Saulnier), Montpellier, 1998, 314 p., 546 ill.
    • Les premiers baptistères des Gaules (IVe-VIIIe siècles), Unione internazionale degli Istituti di Archeologia, Storia e Storia dell’Arte in Roma, Conferenze, 17, Rome, 2000, 82 p.
    • Édition et adaptation de l’ouvrage de J.-Cl. Moulinier, Autour de la tombe de saint Victor de Marseille : textes et monuments commémoratifs d’un martyr, Marseille, 2000, 198 p.
    • D’un monde à l’autre, naissance d’une chrétienté en Provence (IVe-VIe siècles), catalogue de l’exposition 15 septembre 2001 – 6 janvier 2002, Arles, 2001, 244 p. (en collaboration avec M. Heijmans).
    • Les premiers chrétiens en Provence, guide archéologique, Paris, 2001, 144 p. (en collaboration avec A. Jégouzo).
    • Co-édition de l’ouvrage collectif Marseille, trames et paysage urbain de Gyptis au roi René — Actes du Colloque international d’archéologie, Marseille, 3-5 novembre 1999, Études massaliètes, 7, Aix-en-Provence, 2001, 464 p.

 

Collaborations à des ouvrages collectifs :

  • Chapitre « Les premiers temps chrétiens », dans La Provence des origines à l’an mil, par P.-A. Février, M. Bats, G. Camps, M. Fixot, J. Guyon, L. Riser, Paris, 1989, p. 381-442.
  • Chapitre « Le baptême et ses monuments », dans Naissance des arts chrétiens – Atlas des monuments paléochrétiens de la France, Paris, 1991, p. 70-87.
  • Chapitre « D’Honorat à Césaire, l’évangélisation de la Provence », dans Césaire d’Arles et la christianisation de la Provence, Paris, 1994, p. 75-108.
  • Introduction et notices « Provence – Alpes – Côte d’Azur » (en collaboration avec P.-A. Février) ; « Aix-en-Provence, groupe épiscopal Saint-Sauveur – Sainte-Marie » (en collaboration avec R. Guild et L. Rivet) et « Marseille, baptistère Saint-Jean », dans Les premiers monuments chrétiens de la France, t. I, Sud-Est et Corse, Paris, 1995, p. 15-17 ; 59-68 ; 109-117 ; 142-146.
  • Chapitre « L’Église de Rome du IVe siècle à Sixte III (312-432) », dans Histoire du Christianisme, vol. II, Naissance d’une chrétienté (250-430), Paris, 1995, p. 771-798.
  • Chapitre « L’Église en Provence aux Ve et VIe siècles », dans Chr. de Dreuille dir., L’Église et la mission au VIe siècle : la mission d’Augustin de Cantorbéry et les Églises de Gaule sous l’impulsion de Grégoire le Grand, Actes du Colloque d’Arles de 1998, Paris, 2000, p. 213-241.
  • Chapitres « Les villes antiques, « vitrines » de la romanité » ; « Les premiers édifices de culte chrétiens », dans Quinze ans d’archéologie en Provence – Alpes – Côte d’Azur, Aix-en-Provence, 2005, p. 110-129 et 188-199.
  • « L’épigraphie » (en collaboration avec J.-CL. Decourt et J. Gascou) ; « Marseille pendant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge » ; « Le culte chrétien : naissance et affirmation d’une Église » ; « Des rites funéraires chrétiens ? », dans M.-P. Rothé, H. Treziny dir., Marseille et ses alentours, Carte archéologique de la Gaule, 13/3, Paris, 2005, p. 160-216 ; 225-229 ; 291-296 ; 300-302.