Les fouilles archéologiques d'Hippone. Xavier Delestre

Les fouilles archéologiques d’Hippone. Xavier Delestre

Le Conférencier
Xavier Delestre , Conservateur général du patrimoine, conservateur régional de l’archéologie à la direction régionale des affaires culturelles de Provence- Alpes-Côte d’Azur (Ministère de la Culture et de la Communication), chargé d’enseignement à Aix-Marseille université, Chercheur au Centre Camille Jullian (CNRS).

Une relecture des vestiges archéologiques du site Hippone

Le site d’Hippone connaît une notoriété internationale non par sa longue histoire que l’on fait parfois remonter aux phéniciens mais grâce à la présence de Saint Augustin qui fut son évêque à partir de 395.

plan

Se sont les fouilles réalisées par Erwan Marec au XXe siècle qui seraient à l’origine de la découverte de la fameuse Basilica Pacis de Saint Augustin présentée dans son ouvrage sous le titre : « Monuments chrétiens d’Hippone ».

Dès sa parution, les meilleurs spécialistes ont émis des réserves sur cette interprétation mais, faute de fouilles ultérieures, le dossier est demeuré en l’état.

En 2000, dans le cadre d’une opération de coopération internationale nous avons repris l’examen des vestiges visibles afin de produire une étude de faisabilité pour la définition d’un projet de mise en valeur.

Ce travail a donné lieu à une publication aujourd’hui épuisée sous le titre « Hippone »

hipponeLa relecture des vestiges, en particulier ceux du « quartier chrétien » confirme que si Erwan Marec a bien mis au jour un édifice religieux et un baptistère rien ne permet, à partir de la documentation archéologique rassemblée, de confirmer que cette église est bien la Basilica Pacis.

La ville de Saint Augustin demeure inconnue et cette basilique reste encore à découvrir hors de l’emprise du site archéologique actuel, peut-être plus à l’ouest dans un secteur menacé à brève échéance par l’extension de l’urbanisme d’Annaba.

Documents

Présentation : conférence pdf